Conservation-restauration d’un cercueil thébain de la XXVe ou XXVIe dysnastie égyptienne : le cercueil intérieur de Di-sou-khnosou (Paris, musée Jacquemart-André). Recherche d’un protocole de traitement pour la remise en forme d’un textile polychromé : développement d’une méthode d’humidification locale

Mémoire de fin d’études d’Alexandre Beauné (2020) – diplôme de restaurateur du patrimoine – spécialité Sculpture

Résumé

Ce mémoire présente le projet de conservation-restauration mené sur le cercueil momiforme interne de Di-sou-khonsou, fils d’Iret-hor et de la dame Ibiou, conservé au musée Jacquemart-André, dans le carde de l’exercice de fin d’étude de la formation de restaurateur du patrimoine à l’Institut national du patrimoine. Cet artefact archéologique, particulièrement mal conservé et relativement complet, n’avait jamais fait l’objet d’interventions de restauration ni d’étude poussée et il n’a jamais été exposé. Les études historique et technologique du cercueil rassemblent des informations nécessaires à la compréhension de sa conception, de son contexte de création et de son histoire matérielle, révélant une œuvre composite complexe liée à d’anciennes croyances. L’étude de l’état de conservation met en lumière différentes altérations majeures (fragilité de la structure en bois, perte de cohésion du mortier ainsi que perte d’adhésion et déformation du textile polychromé) impliquant des risques importants de perte de matière. Ces altérations posent problème pour la conservation, la manipulation, l’étude et le transport de l’œuvre. L’objectif de notre prise en charge est d’ordre curatif. Cela nous a notamment conduit à mener des interventions de restauration sur le couvercle, définir un protocole d’intervention pour la cuve et concevoir des caisses de conservation. le traitement du textile polychromé est le plus problématique. Ce dernier fait l’objet d’une étude technico-scientifique pour définir un protocole de remise en forme. Cette étude est l’occasion d’adapter une méthode d’humidification en cours de développement depuis quelques années, employant des enceintes humides locales conditionnées au gel de silice. Il en résulte un protocole d’intervention inédit, que nous avons suivi sur l’œuvre.

Pour consulter ce mémoire, en raison de la réglementation sur le droit d’auteur, vous devez préalablement en demander l’autorisation à la Documentation des œuvres de l’Inp par courrier électronique à documentation.oeuvres@inp.fr . Un identifiant et un mot de passe personnels vous seront attribués. Merci de motiver votre demande et d’indiquer vos qualités et coordonnées professionnelles.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search