Conserver et restaurer les monuments mégalithiques : réflexions anciennes, conséquences actuelles et perspectives

Emilie Heddebaux, Conservateur-Restaurateur d’objets Archéologiques, a démarré son doctorat sur projet en 2018 (mention « Conservation-restauration du patrimoine»).

Les monuments mégalithiques constituent un patrimoine archéologique majeur du territoire français.  Etudiés depuis le XIXe siècle de manière scientifique, ils sont, dès cette époque, considérés comme des éléments singuliers exigeant une forte attention pour favoriser leur préservation.

Ces architectures préhistoriques font alors l’objet d’inventaires, de relevés et d’acquisitions. La sous-commission des monuments mégalithiques, dédiée à leur gestion, est créée en 1879. Ils sont désignés comme éligibles au classement, au titre des Monuments Historiques, en 1887 et classés en grand nombre à la fin du XIXe siècle.

Depuis, au cours du temps, de nombreuses opérations de conservation et de restauration sont réalisées par des acteurs divers et suivant des procédés variés.

Par le croisement de données documentaires et des observations de terrain, ce travail de thèse revêt plusieurs ambitions :
– la mise en lumière de l’émergence et de l’évolution progressive des réflexions quant à la conservation et la restauration des monuments mégalithiques ;
– la mise en évidence des liens entre cette évolution et l’histoire même de la protection des monuments historiques ainsi que celle de la restauration archéologique ;
– la mise en perspective, par le constat des conséquences actuelles sur ce patrimoine, de réflexions et d’applications de bonnes pratiques en matière de conservation-restauration des monuments mégalithiques.

Page(s) web

https://www.linkedin.com/in/emilie-heddebaux-29449341/


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search