Suivi de l’état et entretien des collections permanentes du musée du Louvre : enjeux et perspectives à l’heure des humanités numériques

Grazia Nicosia, conservateur-restaurateur, a démarré son doctorat sur projet en 2018 (mention « Conservation-restauration du patrimoine»).

L’avènement de la conservation préventive, ainsi que l’accroissement de la fréquentation, orientent de plus en plus les institutions patrimoniales vers un suivi et un entretien réguliers des collections en salle.

Le musée du Louvre a pour particularité d’avoir des collections numériquement et typologiquement importantes. À l’instar des grands établissements muséaux, l’analyse rétrospective du processus de suivi de l’état et entretien des collections permanentes impose de réviser certaines activités. Les nouveaux outils numériques modifient en effet les prestations des professionnels de la conservation-restauration, le rapport qu’ils ont aux œuvres ainsi que le type de livrables fournis. Sur le terrain, cette transition transforme les objectifs et les pratiques professionnelles, sans pour autant ré-interroger le processus de conservation-restauration.

L’objectif de cette recherche est, à l’heure des humanités numériques, de formaliser une procédure métier de conservation préventive et de concevoir des outils pour le suivi de l’état de conservation des collections dans un contexte d’exposition et d’hyper fréquentation.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search