Étude et conservation-restauration d’étude de nu de Charles-Auguste Edelmann

Mémoire de fin d’études d’Amandine Thépaut (2020), diplôme de restaurateur du patrimoine, spécialité Peinture.

Ce mémoire porte sur l’étude et la conservation-restauration d’une peinture à l’huile intitulée Étude de nu, réalisée en 1921 par Charles-Auguste Edelmann et appartenant à la collection du Centre national des arts plastiques à Paris. Cette peinture a été acquise par l’État lors du Salon des indépendants de 1921 à Paris.
L’étude historique aborde le contexte artistique des Années folles à Paris en incluant l’œuvre d’Edelmann. Elle se penche également sur l’histoire des salons artistiques parisiens et des commandes d’État pour le soutien à la création artistique au sortir de la Première Guerre mondiale. L’étude historique a également permis de mieux comprendre le parcours matériel de l’œuvre depuis son acquisition. L’étude historique et l’étude matérielle et l’analyse du constat d’état ont permis une meilleure compréhension des matériaux constitutifs, des techniques de l’artiste et des problématiques de conservation-restauration des peintures à l’huile modernes sensibles à l’eau.
L’étude technico-scientifique porte sur le choix d’un matériau adapté au décrassage des peintures à l’huile non vernies sensibles à l’eau et à l’action mécanique. Une étude comparative est menée entre les gels naturels d’agarose et les gels chimiques, les Nanorestore® gels, employés avec de l’eau déminéralisée ou ajustée pour le décrassage. Cette recherche a permis de mettre en évidence l’action de ces gels et leurs propriétés afin de cibler la sélection d’un matériau approprié pour notre peinture. Les interventions de conservation-restauration ont permis de répondre de manière satisfaisante aux problématiques de déformations de la toile et des couches picturales encrassées. Les déformations de la toile ont été résorbées et stabilisées. Les traitements de la couche picturale ont consisté en la consolidation, au retrait complexe et délicat de la crasse, enfin à la réintégration des lacunes à l’aide d’un matériau de comblement et de retouche compatible avec la sensibilité de la peinture à l’eau et aux solvants polaires. Aujourd’hui, l’ensemble des interventions a permis la stabilisation structurelle de la toile ainsi que la redécouverte des couleurs et détails de la composition.

Pour consulter ce mémoire, en raison de la réglementation sur le droit d’auteur, vous devez préalablement en demander l’autorisation à la Documentation des œuvres de l’Inp par courrier électronique à documentation.oeuvres@inp.fr . Un identifiant et un mot de passe personnels vous seront attribués. Merci de motiver votre demande et d’indiquer vos qualités et coordonnées professionnelles.

La base des mémoires de diplôme des restaurateurs du patrimoine offre un accès unique aux mémoires quelle que soit la spécialité : arts du feu, arts graphiques et livre, arts textiles, mobilier, peinture, photographie, sculpture. Elle propose une recherche par titre, auteur, spécialité ou année. Chaque document est introduit par une fiche descriptive complète incluant la photo de l’œuvre concernée, un résumé de l’étude en français et en anglais, une indexation. Les mémoires sont téléchargeables au format PDF.

 



Citer ce billet
INP (2021, 10 février). Étude et conservation-restauration d’étude de nu de Charles-Auguste Edelmann. Variations patrimoniales. Le carnet de l’INP. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qczy

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search