L’intelligence artificielle au service de la conservation-restauration : l’utilisation de la segmentation sémantique pour l’évaluation sanitaire des registres du Parlement de Paris conservés au Archives nationales

Valérie Lee est responsable de l’atelier Arts graphiques du département des restaurateurs de l’Inp. Elle a démarré son doctorat par le projet en 2020, mention « Conservation-restauration du patrimoine » .

Une des missions essentielles des Archives nationales est de conserver ses collections pour les transmettre aux générations futures. Les 370 kilomètres linéaires de livres et de documents sur papier qui ne cessent d’augmenter au fil des dépôts légaux rendent cette tache titanesque. En effet, il est difficile de planifier des traitements de stabilisation de reliures ou de papier sans connaître en détail l’état des collections. De nos jours, l’intelligence artificielle offre la possibilité de traiter des masses de données importantes dans un temps réduit, mais elle est encore peu utilisée dans le domaine de la conservation des archives. Dans le cadre d’une recherche doctorale avec le laboratoire ETIS, nous proposons d’appliquer une technologie de l’intelligence artificielle, la segmentation sémantique, afin de connaître l’état sanitaire des reliures conservées aux Archives nationales sans les retirer de leur étagère pour les observer. Grâce à cet outil, le suivi des collections pourra être facilité et des traitements de stabilisation pourront être planifiés sur le long terme.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search