Pratiques post-coloniales de conservation matérielle au musée du quai Branly – Jacques-Chirac

Ce projet de thèse sur les modalités de préservation des collections conservées au musée du quai Branly – Jacques-Chirac (mqB-JC, Paris) est fondé sur une approche parallèle d’étude des sources documentaires et de pratique de terrain. D’une part, il vise à explorer comment les collections ont été préservées jusqu’à nos jours, à travers une exploration des archives provenant du mqB-JC et des établissements qui ont conduit à sa fondation (musée national des Arts d’Afrique et d’Océanie, musée de l’Homme). D’autre part, il étudiera les pratiques de conservation en mettant en regard les activités d’analyse, de conservation préventive et de conservation-restauration du mqB-JC et ce qui est mis en œuvre dans des musées conservant des collections ethnographiques extra-européennes. Pour ce faire, la littérature professionnelle sera étudiée et des entretiens réalisés dans divers musées, en France et à l’étranger, en et hors Europe. Il pourra s’agir d’identifier les situations de rupture : une fois les objets sortis de leur contexte d’origine, les soins apportés pour éviter leur dégradation sont-ils dans un continuum par rapport à leur provenance ainsi qu’à leur usage initial et le cas échéant, pour quelles raisons ? Alternativement, où, quand, pourquoi et comment les pratiques de conservation tiennent-elles compte de la sensibilité des communautés d’où sont originaires les objets ?

Ces investigations viendront nourrir les réflexions engagées de longue date au mqB-JC, notamment au sein du pôle Conservation-Restauration. Pour la candidate, praticienne de longue date, le doctorat permettra de se distancier du quotidien pour interroger, dans une démarche réflexive, la conception, l’organisation et la réalisation des actions engagées ainsi que leurs conséquences sur la préservation des collections.

 

Éléonore KISSEL, conservatrice-restauratrice du patrimoine, responsable du pôle Conservation-Restauration musée du quai Branly – Jacques-Chirac. Elle a démarré son doctorat par le projet en 2022 (mention « Conservation-restauration »).



Citer ce billet
LB (2022, 21 décembre). Pratiques post-coloniales de conservation matérielle au musée du quai Branly – Jacques-Chirac. Variations patrimoniales. Le carnet de l’INP. Consulté le 4 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qd1q

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search