Les processus de patrimonialisation et de transformation du bâti contemporain au prisme de l’architecture du XXe siècle et de son héritage. Anthologie d’une production en Corse

Le présent projet de thèse s’appuie sur ma pratique professionnelle d’architecte-urbaniste de l’État. Il se définit par l’approfondissement et la caractérisation d’un héritage : l’architecture du XXe siècle. La réflexion de cette recherche vise à scruter un corpus dans la production de l’architecture d’après-guerre en Corse où l’œuvre bâtie porte une attention particulière au lieu et au contexte dans lequel il s’insère. L’inventivité et l’audace apportent à ces modèles un intérêt qui interpelle et dont je souhaite explorer l’intelligence et l’imagination. Le patrimoine emblématique issu de ce pan de l’histoire nous parvient, mais sa proximité sur le plan historique lui confère souvent moins d’attention : il en résulte une perte d’authenticité par le biais d’interventions regrettables voire de démolitions. Au vu des injonctions environnementales et énergétique actuelles, il apparaît indispensable de participer à l’élaboration d’une transformation raisonnée de ces édifices. Des solutions radicales ont déjà été observées en déqualifiant ces constructions, il est impératif de pouvoir y remédier en tenant compte de l’identité de cette architecture et de sa valeur patrimoniale.

La recherche se voudra pragmatique et démonstrative par le biais de fabrication d’outils d’analyse (dessins, décryptage), d’identification à différentes échelles (historique, sociale, humaine, contextuelle…) et de la création d’instruments en mode projet. Les politiques publiques associées à la patrimonialisation seront questionnées. Un point singulier de cette production architecturale sera exploré : le travail exemplaire de synergie entre architectes et artistes. L’objectif est de partager la connaissance acquise et d’inciter les décideurs, les porteurs de projets, les architectes et futurs architectes à reconsidérer l’intervention sur cette architecture du XXe siècle.

 

Noëly URSO, architecte-urbaniste de l’État, architecte des Bâtiments de France, cheffe de service de l’Udap de Corse-du-Sud, conseillère pour l’architecture, adjointe au Drac de Corse – Ajaccio. Elle a démarré son doctorat par le projet en 2022 (mention « Études patrimoniales »).


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search