Construire des co-commissariats internationaux d’expositions temporaires : l’exemple franco-émirien du musée du Louvre Abu Dhabi, 2022-2024

Si l’exposition temporaire est au cœur de l’activité scientifique des musées, celle-ci fait l’objet de peu d’études théoriques et pratiques. En nous basant sur une sélection d’expositions temporaires présentées entre 2022 et 2024 au musée du Louvre Abu Dhabi, nous proposons d’étudier la mise en œuvre concrète des commissariats d’exposition partagés entre les personnels scientifiques français et émiriens.

Cette thèse par le projet, qui croisera approches théoriques et pratiques, les disciplines et les champs, sera ainsi l’occasion de conduire une analyse réflexive en contexte interculturel sur les particularités de cette activité muséale en regard d’autres modèles internationaux, principalement anglo-saxons, documentant ainsi une pratique patrimoniale particulièrement importante.

Luc PIRALLA a démarré son doctorat par le projet en 2021 (mention « Études patrimoniales ») sous la direction de Cécile Doustaly (CY Cergy Paris Université).



Citer ce billet
INP (2023, 30 novembre). Construire des co-commissariats internationaux d’expositions temporaires : l’exemple franco-émirien du musée du Louvre Abu Dhabi, 2022-2024. Variations patrimoniales. Le carnet de l’INP. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qd2f

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search