Variations patrimoniales, Le carnet de l’Institut national du patrimoine

Comparaison d’un white spirit et de substituts moins toxiques pour l’allègement de cires sur des matériaux du patrimoine

Pour faire pièce à l’épuisement des ressources pétrolières et à la remise en question écologique de certaines habitudes de consommation, l’industrie chimique commercialise des substituts de solvants dits « écologiques », « verts » et/ou « non toxiques ». Dans bien des domaines de leur activité, les restaurateurs du patrimoine dépendent de l’industrie pétrolière, et se trouvent donc confrontés à l’arrivée de ces nouveaux produits envers lesquels ils se montrent généralement méfiants. La recherche en conservation-restauration tend depuis plusieurs années à mettre au point des alternatives convaincantes moins toxiques et plus écologiques. Toutefois, l’usage de solvants toxiques reste encore inévitable pour bien des interventions, ce qui expose les restaurateurs à de nombreux risques. Parmi les solvants très toxiques, on trouve les white spirit qui sont notamment employés pour retirer les cires et les résines appliquées sur les matériaux du patrimoine.

Étude mécanique d’un complexe Tyvek-papier japonais pour le rattachement de plats de livres

Pour pallier au fréquent détachement des plats de couverture, les restaurateurs de livre ont traditionnellement recours à des « claies dépassantes » en papier japonais ou en toile de coton. Bien que ces matériaux aient fait leur preuve, ils présentent des limites physiques qu’il est tentant de chercher à repousser. C’est pourquoi nous avons entrepris d’étudier la résistance d’un éventuel matériau de substitution encore peu connu dans le milieu de la restauration : un complexe constitué de Tyvek et de papier japonais.

Projet Lapatex

L’objectif de ce projet de recherche est d’étudier l’efficacité des agents nettoyants utilisés en atelier et leurs altérations possibles sur les fibres naturelles et synthétiques.

Étude de la gélatine et du funori dans le préencollage de papiers japonais : évaluation du changement des paramètres de brillance et de résistance mécanique

Les bandes de papier japonais préencollées à la gélatine sont employées pour la consolidation de documents graphiques sensibles à l’eau. Cette méthode permet de limiter l’apport d’humidité lors du traitement, mais la brillance de la gélatine donne un résultat peu discret. L’objectif de cette étude expérimentale est de déterminer si l’apport de colle funori, reconnue pour sa matité au séchage, peut modifier l’aspect de surface des papiers préencollés. En parallèle, un test de résistance au pelage a été mis en place afin de comparer l’évolution de la force de cohésion des adhésifs testés. Le funori est ’fréquemment utilisé en mélange dans le but d’assouplir les colles associées et les matifier. Celles-ci apportent à la mixture un pouvoir adhérent qui fait défaut au funori. Toutefois, aucune étude n’a été réalisée sur les modifications des caractéristiques mécaniques du collage obtenu. Enfin, la présente étude s’attache à observer le paramètre influent que constitue la température de réactivation du film adhésif.

Projet Dégraa-D

Évaluation des stades de dégradation des rubans auto-adhésifs (RAA) appliqués aux matériaux du patrimoine, et leur diagnostic en vue d’une meilleure conservation.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search